jeudi 29 janvier 2015

Flyer, tarifs et types de constructions



Tarifs indicatifs, sur la base de plugs type fcs fusion, finition mat :

PU / Polyesther  
à partir de 400.00 €EPS Epoxy contact  à partir de  400.00 €EPS / Epoxy semi-sandwich  à partir de 495.00 € EPS Epoxy Sandwich bois à partir de 700.00 €
Plus-values
 :Placage pont95.00 €Résine teintée50.00 €Finition polish20.00 €Fibre de lin ou cellulose / couche15.00 €

Devis sur demande

Type de constructions proposées :

PU / Polyesther


Mousse polyuréthane et résine polyester. Construction traditionnelle, shape à la main d’un pain de mousse PU latté, puis stratification au contact avec tissus de verre et résine polyester.
Résine translucide ou teintée.
C'est la construction classique la plus utilisée pour les planches de surf.
Avantages : matériaux meilleur marché, facilement réparable.
Inconvénients : toxicité des matières premières.


EPS / Epoxy

Mousse polystyrène 25 ou 30 kg/m3. Même technique que pour le PU / polyester : shape main du pain et stratification au contact. Si on ne pose pas de latte, la strate doit être renforcée selon la densité de mousse utilisée.

Possibilité d’utiliser de la résine bio-sourcée, des fibres naturelles comme le lin, la cellulose en remplacement total ou partiel de la fibre de verre.

Résine translucide ou teintée.

Avantages : meilleure résistance aux impacts, possibilité de choisir des matériaux bio-sourcés

Inconvénients : coût de la résine et des fibres naturelles



Semi-Sandwich (EPS / Epoxy)

Mousse polystyrène à 25 kg/m3.

Shape main du pain classique puis mise en place sous vide d’un placage bois 6/10ieme sur le pont. Celui-ci remplacera la latte donnant une réponse très réactive à la planche en flexion et un renfort accru sur le pont.

Stratification au contact pour terminer avec une résine epoxy bio-sourcée.

Avantages : résistance, bon comportement en flexion, légèreté, esthétique

Inconvénients : léger surcoût (matériaux)



Sandwich bois (EPS / Epoxy)

Mousse polystyrène basse densité 16kg/m3.
Mise en forme du pain à la main, puismise en place sous vide de placage bois (épaisseur 6/10ieme de mm)sur le pont et la carène.
Rails pleins en balsa, liège (ou autreà venir) puis stratification classique.

Chaque placage constitue le matériau d’âme pris entre 2 couches de fibres, principe d’une construction sandwich. On se retrouve alors avec une enveloppe rigide qui va reprendre tous les efforts, sans faire travailler le noyau en mousse (ou presque !).

Utilisation de résine epoxy bio-sourcée.

Avantages : planche durable, bien plus résistante aux impacts et à la fatigue qu’une planche PU/polyester par exemple, et utilisant des matériaux plus nobles et moins nocifs pour l’environnement et le shaper. Le rapport poids/solidité est incomparable.
Le comportement est également très intéressant avec une restitution importante d’énergie en sortie de courbe lors des flexions.
Moins de déchet, moins de décote lors d'une revente éventuelle.

Inconvénients : comptetenu des temps de séchages et des nombreuses étapes, ce type de shape est au minimum 3 fois plus long à réaliser qu’une construction classique. Cela induit un coût plus élevé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comme on dit, laissez vos com's...